le portage #suite

Il y a quelques jours, je regardais le poids maximal que pouvait supporter mon écharpe de portage et mon porte-bébé.

La réponse ? 12 kg, soit environ jusqu’au deux ans de l’enfant. Mais il faut dire que notre fils est bien portant et qu’il pesait plus de 10kg à l’age de 6 mois. Je me suis alors rendue compte qu’il ne nous restait finalement plus tant de temps que cela et que je n’aurais ensuite plus que l’option de la poussette… Elle peut être bien pratique, mais je dois avouer que j’aime plus que tout l’avoir contre moi, le câliner, lui parler dans le creux de l’oreille, lui caresser les cheveux ou les mollets, en me baladant tranquillement avec lui.

Je n’avais pas fait spécialement de recherches sur l’éducation, les modes de vie des Etats-Unis ou de la France, mais je me suis rendue compte au fil du temps que nous pratiquions le maternage (et paternage !) proximal : allaitement, co-dodo, portage, DME (diversification menée par l’enfant), motricité libre, etc. Nous sommes dans l’échange, les câlins, l’écoute.

Alors je profite au maximum de ces derniers instants collés-serrés, je sais qu’après il marchera et j’ai hâte de vivre cette nouvelle étape à ses cotés. Le temps passe vite, il grandit vite. On nous le répète et on le sait. On le vit au quotidien. Alors, on profite chaque jour un peu plus, avec un petit regard rapide en arrière et un grand sourire en pensant à demain.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :