los angeles

S’il y a bien une ville que j’avais envie de découvrir, c’était bien celle-ci. Après tout, Venice Beach est le berceau du mouvement hippie, du surf Californien et du skate. Elle symbolise l’extravagance américaine, sa diversité culturelle. Un lieu haut en couleur qui en fait rêver plus d’un.

Nous avons voyagé avec American Airlines (environ 1h30 de vol depuis San Francisco) et nous avions choisi un Airbnb, situé sur Venice Boulevard, de manière à pouvoir aller facilement à la plage à pied ou en bus. Nous étions dans une petite dépendance qui donnait sur un jardin, et les propriétaires (professeur de yoga et inventeur de jouets), qui étaient dans la maison principale, ont été adorables avec nous (on est même reparti avec un petit jouet pour notre bébé). Comme pour notre voyage à Chicago, nous n’avions pas sélectionné un logement spécialement adapté aux enfants ou aux bébés, mais tout s’est très bien passé. Nous avions simplement emporté une housse permettant à notre bébé d’être assis sur n’importe quelle chaise (aussi pratique dans l’appartement qu’au restaurant).

Jour 1 – Venice Beach

Nous avons passé la première matinée à l’extérieur pour prendre notre petit-déjeuner et faire les courses.  Il faut savoir que les distances ne sont pas du tout les mêmes qu’à San Francisco, il est plus difficile de se déplacer uniquement à pied et les transports en commun ne desservent pas tous les quartiers de la ville. Nous avons fait près de 6km pour aller faire les courses et revenir à l’appartement. Autant dire que la matinée est vite passée…

Nous sommes partis juste après le déjeuner découvrir Venice Beach. Quel bonheur de revoir l’océan, tous ces palmiers, de découvrir le skate park, les petites boutiques le long de la plage, de passer sous la célèbre guirlande et de regarder le soleil se coucher. Matthieu a même couru sur la plage, de mon côté, je me suis baladée avec la poussette le long de la promenade, observant toutes ces petites cabanes sur le sable, comme je les avais imaginées.

→ La bonne adresse à retenir pour prendre un petit déjeuner ou un café : Alana’s Coffee [12511 Venice Blv].

Jour 2 – Abbot Kinney et les canaux

Si vous êtes près de  Venice Beach, prenez le temps d’aller vous balader sur le célèbre Abbot Kinney Boulevard. Vous y trouverez des galeries d’art, de jolies petites boutiques et des cafés tous plus sympa les uns que les autres. Le street art est aussi bien présent dans cette partie de la ville et vaut le coup d’oeil. En revanche, les tarifs sont assez élevés, la rue est surtout sympa à faire pour le plaisir des yeux et pour se promener tranquillement à pied, avant de rejoindre la plage ou les canaux.

→ La bonne adresse à retenir pour se détendre : le spa Caudalie [1416 Abbot Kinney Bvd] et la bonne adresse pour manger ou faire du shopping : The Butcher’s Daughter [1205 Abbot Kinney Bvd]

Les canaux sont situés à quelques minutes du boulevard et marquent aussi le symbole de Venice, la petite Venise de Californie. C’est un quartier extrêmement calme et paisible, dans lequel les jolies villas se côtoient.

Après un voyage en Italie, Abbot Kinney, a décidé de reproduire le concept sur une zone marécageuse au bord du Pacifique. La construction des canaux a débuté en 1905, mais la majorité d’entre eux a été comblée à la fin des années 20, avec l’avènement de l’automobile et du système routier. Ils sont longtemps restés à l’abandon, avant d’être inscrits au registre des Monuments Historiques en 1982. Des travaux ont été lancés en 1992 et un an plus tard, ils ont été ré-ouverts. Il reste aujourd’hui six canaux et quelques ponts et maisons d’époque.

C’est agréable de s’y balader et de s’y perdre, de traverser les petits ponts (c’est faisable en poussette) et d’observer la diversité des villas. Certaines sont très exubérantes, d’autres beaucoup plus typiques, il y en a pour tous les goûts.

Jour 3 – Hollywood Boulevard et Melrose Avenue

Dernier jour avant notre départ. Nous avons pris le bus pour nous rendre sur Hollywood Boulevard, des images de référence plein la tête. Nous sommes contents d’y être allé, ça aurait été dommage de passer à côté alors que nous étions à LA, mais nous avons été assez déçus. Mis à part les étoiles, il n’y a rien à voir sur le boulevard : beaucoup de boutiques à l’abandon, quelques magasins de souvenirs et le boulevard n’est pas aussi « majestueux » que l’on peut se l’imaginer.

Au loin, on a pu apercevoir le fameux « Hollywood Sign », qui était accessible via une randonnée (mais impossible à faire avec la poussette) et de toute manière, nous avions l’intention d’aller découvrir Melrose Avenue l’après-midi.

→ La bonne adresse à retenir pour déjeuner sur le boulevard à un prix tout à fait raisonnable (le Mac&Cheese au homard est délicieux !) : Blue Palms Brewhouse [6124 Hollywood Boulevard]

Après quelques minutes de bus, nous sommes arrivés sur Melrose Avenue. Une ambiance très différente, avec des boutiques tout le long de l’avenue, des petits cafés et une atmosphère très agréable et décontractée. Nous avons remonté l’avenue jusqu’à Melrose Place, en passant devant la boutique Paul Smith et son célèbre mur rose. Encore une fois, le street art est bien présent dans ce quartier, n’hésitez pas à vous aventurer dans les petites rues perpendiculaires. Si vous venez pour le shopping, vous ne saurez plus ou donner de la tête. Glossier, APC, Isabel Marant, Golden Goose, Urban Outfitters, boutiques vintage, vous pouvez y passer la journée. On a finalement plus apprécié la balade sur cette avenue que sur Hollywood Boulevard.

→ La bonne adresse à retenir pour s’arrêter prendre un petit café : Coffee Dose [8101 Melrose Avenue] et la bonne adresse pour découvrir les produits d’Emily Weiss : Glossier [8407 Melrose Avenue]

Si vous voyagez avec un bébé ou un enfant, attention, on vous demandera systématiquement de plier votre poussette dans le bus… pas forcement évident quand on transporte sacs à dos et valises. Nous l’avons fait à l’aller, mais pour le retour nous avons choisi de prendre un taxi, beaucoup plus rapide (15 minutes au lieu d’une heure – 2 bus + 1 navette) et moins stressant.

Si nous avons la chance d’y retourner, nous louerons une voiture pour découvrir davantage de quartiers et pour nous rendre jusqu’à Santa Monica, dont la plage nous a été conseillée plus d’une fois.

Pour terminer, je vous recommande vivement le blog Girls in Lalaland, tenu par des françaises vivant à Los Angeles avec leurs enfants. Les photos sont très belles, elles ont plein de bonnes adresses et de conseils.

J’espère que le voyage vous a plu. A très vite !

← Article précédent

Article suivant →

4 Commentaires

  1. Quelle promenade pour nous sortir du confinement, que de belles photos. L.A. est difficilement accessibles sans voiture, sans vrai. Mais vous avez su vous débrouiller…
    On se croirait dans une des séries que nos filles avaient l’habitude de regarder dans leur jeunesse. Janis Joplin est plutôt de notre génération
    Bonne journée

  2. Juliette L

    l’embarquement est immédiat !
    merci pour ce beau voyage qui fait du bien en ces temps particuliers
    les photos sont magnifiques
    bon week end

Laisser un commentaire