do you speak english?

J’ai appris l’anglais il y a bien longtemps, dans les cours réservés aux tout-petits. J’étais très jeune, mais je me rappelle encore de l’accent de notre professeur, c’était toujours un plaisir d’y aller le mercredi après-midi et je m’amusais toujours beaucoup à découvrir de nouveaux mots avec les autres enfants.

Quelques années plus tard, au collège, j’ai commencé par étudier l’allemand et c’est en 4ème que j’ai repris les cours d’anglais. Et une fois mon bac en poche, j’ai combiné deux cursus en parallèle : une fac d’anglais et des cours de design d’espace. La suite, vous la connaissez, je suis allée à l’école d’architecture de Normandie pendant cinq ans, puis à celle de Grenoble pendant un an pour me spécialiser. Nous avions alors une heure d’anglais par semaine, histoire de nous familiariser avec le vocabulaire technique et les styles architecturaux.

Six ans plus tard, j’ai quitté mon travail pour venir m’installer en Californie et malgré ces nombreuses années de pratique, je dois bien avouer que mon niveau d’anglais n’était plus optimal… Entre la fin des études et notre déménagement, j’ai simplement parlé anglais lors de nos vacances en Grèce, en Sicile et aux Baléares (vous pouvez retrouver mes récits de voyage dans la rubrique travel). Une coupure qui m’a fait réaliser que lorsqu’on ne pratique pas une langue, on perd vite ses repères, ses réflexes, son vocabulaire, sa grammaire, sa conjugaison… oui, oui, tout ça.  Je ne vous parle pas de mon niveau en allemand aujourd’hui ! J’avais du m’y remettre lors de mon dernier emploi pour réaliser un guide, mais croyez-moi, la tâche fut fastidieuse. Je m’en suis sortie à l’écrit, mais j’aurais été incapable de le faire à l’oral.

En arrivant à San Francisco, il m’a fallu attendre plusieurs mois pour obtenir un permis de travail. Alors pour patienter et réussir à m’intégrer davantage, j’ai mis en place quelques astuces. Je me suis dit que ce serait une bonne idée de partager ces petits tips avec vous, si vous souhaitez améliorer votre niveau en arrivant dans un nouveau pays (ou simplement depuis votre canapé pour certains points) :
– sortir et essayer de rencontrer le plus de monde possible : aller régulièrement dans les magasins, les cafés, les bibliothèques, pour créer facilement du lien, parler de choses très simples et consulter les journaux mis à disposition,

– écouter la radio dans la langue locale,
– regarder des séries ou des films, dans un premier temps dans la langue avec les sous-titres dans la même langue (par exemple pour moi anglais/anglais) puis petit à petit, regarder sans les sous-titres,
– vous inscrire sur une plateforme comme Babbel : je pense que vous connaissez cet outil, qui permet de débuter et de progresser dans la langue de votre choix. C’est un service facile d’accès que je trouve pratique pour commencer, lorsque l’on ne connait pas du tout la langue et que l’on se sent gêné de parler devant d’autres personnes. L’avantage, c’est de pouvoir pratiquer n’importe où, n’importe quand, une bonne idée pour optimiser les trajets en transports en commun par exemple.
– si vous êtes sur Instagram, suivre de jolis comptes locaux : rien que le fait de lire les légendes des photos ou d’écouter les stories vous permettra petit à petit d’intégrer du vocabulaire, des expressions, de vous faire à l’accent,
– acheter ses magazines préférés dans cette langue (je collectionne les Milk, Cereals, Kinfolk et autres revues en anglais désormais),


– dans le même esprit, préférer les livres de cuisine dans la langue locale, ils vous permettront également de vous familiariser avec les unités (par exemple, les cup, teaspoon, oz, etc.)
– aller au musée et profiter des expositions (il y a souvent des visites gratuites certains jours dans le mois) pour lire / écouter / apprendre,
– si vous êtes en couple ou avec un ami, essayer de parler dans la langue entre vous, c’est toujours plus simple avec une personne de confiance,
– profiter des podcasts : j’en écoute au moins un chaque jour, souvent en allant me promener. L’offre est énorme, il y en a sur tous les sujets (je peux d’ailleurs vous conseiller le passionnant How I Built This),


– si vous êtes célibataire, intégrer une collocation avec des locaux ou rejouer à l’Auberge Espagnole (c’est peut-être typique de San Francisco, mais avec le prix des loyers, il y a énormément de personnes qui vivent de cette manière, même en couple, peu importe leurs âges),
– profiter des cours proposés sur place (par exemple, l’Alliance Française de SF offre des cours pour « gommer » son accent français et améliorer son anglais).

Après bientôt deux années passées ici, j’ai justement envie de me lancer un nouveau challenge : me mettre à l’espagnol. J’aimerais beaucoup pouvoir m’exprimer dans cette langue pour nos prochains voyages et aussi la pratiquer avec notre bébé. D’ailleurs, le confinement est un bon moment pour s’y mettre !

N’hésitez pas à partager vos astuces dans les commentaires, ça me fait toujours plaisir de vous lire et elles pourront en aider plus d’un. A très vite.

← Article précédent

Article suivant →

4 Commentaires

  1. Hello !
    Je vis à Londres depuis près de 3 ans et j’ai fait à peu près comme toi : Les magazines, les séries, les livres, les petites sorties du quotidien etc. On a l’impression que c’est pas grand chose mais ça marche vite. Sans que l’on s’en aperçoive on s’améliore bien !

    Enfin, Je ne sais pas si c’est le cas en Californie, mais en tant qu’expatrié à Londres on est toujours tenté de parler français car les français son partout ! Ahah. Du coup on progresse moins vite ..

    Bon article en tous cas :)

    • Salut Elise, merci pour ton retour. C’est vrai que l’on progresse vite finalement une fois dans le bain ! Je t’avoue qu’il y beaucoup de français ici aussi et c’est très tentant, je te le confirme !
      Merci encore et à bientôt.

  2. La meilleure façon d’apprendre une langue c’est ce que vous pratiquez en ce moment, c’est à dire l’immersion totale. Je l’ai pratiquée aussi en arrivant en France (je suis allemande d’origine). Ce n’est pas toujours facile mais efficace.
    Je fais la même chose pour l’anglais, je ne regarde les films qu’en VO mais sous-titres tout de même. Et avec une copine, nous avons un cours de conversation en anglais, c’est très amusant, bien sûr cela dépend du prof !
    Oui, une langue s’entretient. Votre bébé apprendra l’anglais et sera donc bilingue, quelle chance…
    #Restezchezvous

    • Je ne savais que vous étiez allemande ! Nous essayons de lui parler français et anglais. Et il entend régulièrement parler anglais, il se fait l’oreille petit à petit. C’est bien vrai, tout dépend des profs : il y en a des géniaux qui donnent envie de discuter et d’autres, au contraire, avec lesquels on n’a pas envie de prendre la parole.
      Bon week-end !

Laisser un commentaire