SF/ fog beach

Voilà environ une semaine que le ciel bleu est de retour et que Karl semble avoir fait sa valise. Si vous avez lu mes articles cet été, vous savez que la période estivale est propice au brouillard à San Francisco. Petit conseil si vous avez l’intention de venir, évitez la période comprise entre la mi-juillet et le début septembre, vous serez quasiment sûrs d’avoir du brouillard matin et soir, voire toute la journée selon les quartiers (mais peut-être avez vous envie de découvrir cette spécificité locale… le Golden Gate Bridge plongé dans le brouillard a un certain charme, je dois l’avouer !).

Je partage aujourd’hui avec vous une série de photos prises cet été. J’étais allée visiter les différents jardins du Golden Gate Park (que vous apercevrez à droite sur la photo ci-dessous) dans la matinée et j’avais décidé de marcher jusqu’à l’océan pour prendre un bon bol d’air, m’aérer l’esprit et observer quelques surfeurs à l’occasion ! Quelle ne fut pas ma surprise en arrivant à quelques blocs de la plage, en découvrant un épais brouillard et un étonnant changement de température. Fort heureusement, le brouillard s’est peu à peu dissipé et j’ai tout de même fini par enfiler mon maillot de bain et plonger quelques orteils dans l’eau !

Nous voyons souvent de jolies photos ensoleillées de la ville ou de la plage, ou encore du pont baigné dans le brouillard, mais je me suis dit qu’il serait aussi intéressant de vous montrer cet endroit, que l’on voit rarement dans cet état.

J’espère en tout cas que ce petit tour vous a plu. Je vous retrouve très vite, passez une belle journée.

← Article précédent

Article suivant →

2 Commentaires

  1. C’est tout à fait cette ambiance que nous avons rencontré lors de notre petit séjour – brouillard et fraîcheur ! En venant de LA en petit T-shirt, nos amis nous ont passé des vestes et pulls. Mais il faut reconnaître, ce brouillard est très photogénique…

    • Effectivement, le changement de température peut surprendre, il faut se méfier !
      Mais cette ambiance particulière a son charme, il faut l’avouer…

Laisser un commentaire