Pulpe : véritable concentré de créateurs

Il y a quelques temps, j’ai été contactée par Clémence, du blog très inspirant The Trendy Corner, qui est également à l’origine du projet Pulpe. Vous en avez certainement entendu parler, mais Pulpe est un annuaire de créateurs, promouvant l’artisanat local et le fait-main. A travers ce concentré, les créateurs d’une région sont mis en avant à chaque édition. Cette fois-ci, l’Aquitaine est à l’honneur. L’occasion d’offrir une vision neuve et actuelle de cette belle région auprès des habitants, mais également d’offrir aux créateurs une nouvelle visibilité auprès d’un public proche. Clémence a eu la gentillesse de m’envoyer cet annuaire, accompagné de jolis cadeaux. Chaque créateur est présenté par un texte un descriptif ou sous forme d’interview et la gamme de prix de leurs créations est indiquée. Entre les présentations, vous trouvez également de bonnes adresses de boutiques dans la région. Je vous laisse découvrir en images quelques créateurs…

April & Me : Une jolie marque de pochettes et d’accessoires. Jessica, la créatrice est une amatrice de DIY, de bricolage et de création. Elle a une formation de graphiste et d’illustratrice, qui je trouve se ressent particulièrement dans son travail. Avec polyvalence, elle dessine, imprime, coud, peint… j’admire ses nombreux talents et j’ai justement aimé les matières de ses pochettes et leur graphisme.

April Eleven : Une marque proposant des accessoires pour la maison et la chambre des enfants. J’ai été attirée par la simplicité des lignes, le bois clair et bien entendu son inspiration scandinave. Charline, la créatrice, a une formation de styliste et a choisi de se tourner vers la déco. Un peu à l’inverse de moi, qui pense de plus en plus à me diriger vers l’univers du textile et des accessoires… J’aime le fait qu’elle mêle les deux domaines.

Riverside : Un studio de design graphique et atelier d’impression typographique. J’admire le travail d’impression, le graphisme, le fait de mettre les mots, les lettres, en valeur. Je trouve tout cela très poétique et j’aime le fait que Pauline et Louise, les créatrices, remettent à l’honneur cette technique d’impression typographique, vieille de de plusieurs centaines d’années.

La jolie boutique bye-bye Bandit, située à Bordeaux : j’ai craqué pour les boots et le petit carnet, mais tout me fait envie finalement ! On y trouve de nombreuses marques que j’apprécie particulièrement comme Veja, Papier Tigre, Juste Juliette, Trois Petits Points et bien d’autres.

Arsène : Je n’ai jamais porté d’espadrilles et je pense que je n’y suis pas sensible pour cette raison, mais si je devais acheter une paire, je me tournerais sans hésiter vers cette marque du Pays-Basque, qui apporte une belle note d’originalité, par le graphisme et la couleur.

Sweetie Ham : Je suis extrêmement sensible à l’univers de l’enfance, qu’il s’agisse de mode, de décoration, de jouets, etc. Bien évidemment, j’ai eu un gros coup de cœur pour cette marque, créée par la graphiste Bulle (j’adore son prénom !). Tout comme moi, elle est influencée par le design scandinave et japonais et elle revendique un univers simple et élégant, dans lequel les enfants peuvent s’épanouir et s’amuser… des paroles qui me parlent véritablement.

Promenons-nous… : Une marque d’accessoires, au design sobre et fonctionnel. J’apprécie particulièrement les tonalités poudrées. La créatrice m’a d’ailleurs offert un très beau porte-passeport. Depuis le temps que mon amoureux me demande de faire mon passeport, je pense que le moment est arrivé ! Il me tarde de l’utiliser…

Yumicha : Pour être honnête, il s’agit de la seule créatrice de cet annuaire que je connaissais… j’apprécie depuis longtemps son univers si doux et coloré. Designer textile de formation, elle développe aujourd’hui de la papeterie et des petits objets, avec un trait ludique et une touche japonisante.

Emyline et Lady Brindille : deux marques pour lesquelles j’ai eu un coup de cœur artistique. La beauté des photos, le travail des matériaux… La première propose des bijoux intemporels, qui évoquent l’exotisme, la seconde des créations florales incroyables. Ayant travaillé en Australie ou encore à Londres, Céline surprend, innove et crée des ambiances sur mesure.

L’annuaire est disponible sous format papier, mais également web, alors n’hésitez pas à le consulter (ici). J’espère que cet aperçu vous a séduit et vous donnera envie d’en découvrir davantage. La prochaine édition mettra en avant l’Ile de France… je suis sûre que nous y ferons de belles rencontres.

Je vous souhaite une belle journée et je vous retrouve vendredi.

← Article précédent

Article suivant →

16 Commentaires

  1. Merci pour la découverte ! Je ne connaissais pas du tout, mais j’adhère totalement au concept.
    Je suis de plus en plus attachée à la création/production locale, ces créateurs sont l’avenir de la France, alors je suis conquise par ce projet :)
    Bises.

    • J’ai été tout aussi emballée que toi en découvrant le projet. J’adhère totalement au concept et je ne demande qu’à voir la suite !
      Bises

  2. Je ne trouve pas d’autres mots à écrire que « sublime »….

    • Comme je te comprends… c’est vrai que ce projet est remarquable, tant dans la forme que dans le fond.
      A bientôt

  3. Canon , vive le made in France ;))
    Mouak Mouak

  4. je ne connaissais pas du tout, j’aime bien ce nom, et puis je repere de très jolies choses. +A suivre de près donc!

    • Le nom est très bien trouvé c’est vrai ! J’ai découvert plein de jolies choses au fil des pages…

  5. Merciiiiiiiii Géraldine, je suis flattée et ravie que mes petites pochettes fassent partie de tes coups de cœur :) <3
    Bonne continuation à toi !

  6. J’adore ce qu’ a crée Clémence, que des créateurs de talents
    Bisous

  7. ce projet est vraiment super
    et j’ai hâte de voir les prochaines éditions
    gros gros bisous

    • Moi aussi, il me tarde ! Je trouve le concept vraiment génial et j’ai hâte de voir la suite…
      Gros bisous

  8. Isabelle de Guinzan

    Mais c’est génial ! Et non tu vois moi c’est la première fois que j’en entends parler et ça aurait été dommage de louper ça !

Laisser un commentaire