le portage

En France, je courais régulièrement, trois fois par semaine environ, soit avant d’aller travailler (pour profiter tranquillement de mes soirées avec mon amoureux), soit le soir pour décompresser (mon moment préféré pour courir). J’aimais les sorties de 8km ou 11km, mais il m’est arrivé d’en faire de plus longues de 15, ou même 21km, les week-end.

Je courais toujours sur terrain plat, alors autant vous dire qu’en arrivant à San Francisco, ma motivation a quelque peu chuté… Je ne suis pas très douée en montée, contrairement à mon amoureux qui adore ça. La topographie a eu raison de moi, j’ai préféré me concentrer sur le renforcement musculaire, les séances de HIIT ou encore la corde à sauter. Parallèlement, je marchais beaucoup, j’avais tant à découvrir dans cette nouvelle ville…

Puis l’été dernier, lorsque j’ai appris ma grossesse, j’ai arrêté les exercices trop violents, j’ai poursuivi le renforcement musculaire et j’ai continué de marcher (je vous en avais d’ailleurs parlé ici). J’ai d’ailleurs augmenté la cadence les derniers mois de ma grossesse pour contrer le diabète gestationnel.

Depuis que j’ai accouché, il m’est arrivé d’aller courir (j’ai attendu environ 3 mois et demi – 4 mois) et quel plaisir de retrouver ces sensations de liberté, de vitesse, de se réapproprier son corps… J’y allais un jour sur deux, je courais 30 minutes, peu importe la distance. Ce n’était pas pour la performance, simplement pour me sentir bien dans mon corps et pour retrouver quelques moments rien qu’à moi.

Nous avons ensuite connu une période compliquée au niveau du sommeil et j’ai préféré stopper la course pour ne pas me blesser (chose qui arrive bien plus souvent quand on n’est pas au top de sa forme). Pour continuer à prendre soin de moi, j’ai choisi de marcher, un peu, beaucoup, passionnément et pour de multiples raisons !

Pour promener mon bébé et lui faire découvrir le monde, pour m’aérer (il y a de quoi devenir dingue en restant chez soi avec un tout petit toute la journée !), pour continuer de visiter la ville, pour faire mes courses, pour aller au travail, pour écouter des podcasts, pour rencontrer de jeunes parents… et j’en passe. Nous marchons au minimum une heure le matin et une heure l’après-midi. J’utilise soit le porte-bébé, soit l’écharpe de portage (un indispensable pour moi), plus rarement la poussette. Notre bébé profite de la balade puis s’endort tout naturellement contre moi, je peux le câliner, c’est un vrai moment de complicité de le sentir tout contre moi.

Quand il dort, j’écoute des podcasts, qui sont pour moi de véritables blogs audio. Quand on n’a plus vraiment le temps de se poser, de lire, je trouve que c’est la solution idéale et le temps passe terriblement vite, on a vite fait d’enchainer les kilomètres et d’en faire une dizaine chaque jour. D’ailleurs, si vous avez envie que je partage mes podcasts favoris dans un prochain article, n’hésitez pas à me le demander.

// écharpe de portage Studio Roméo //  t-shirt et jupe Zara // Converse //

// sac week-end La Cerise sur le Gateau // montre Daniel Wellington //

← Article précédent

Article suivant →

6 Commentaires

  1. quel joli duo !
    quel est le poids maxi du bébé pour cette écharpe ?
    bon week end

    • Merci Mary !
      L’écharpe peut s’utiliser jusqu’aux 12 kilos de l’enfant. Tout dépend de son gabarit (en général jusqu’a ses deux ans).
      Bisous

  2. Un beau compromis- rester avec son bébé et faire une activité physique : la marche et la musculation pour haut du corps !

  3. Je suis preneuse de tes podcasts moi !!! Je cherche à en découvrir de nouveaux et j’aimerais même en créer (j’ai des tas d’idées) mais je n’aime pas ma voix ah ah ^^

    Bisous Géraldine !

    Manon

    • C’est noté, je vais préparer un article alors !
      C’est une super idée, tu devrais te lancer. Moi non plus je n’aime pas ma voix, mais comme beaucoup de monde je pense, on ne s’entende pas vraiment telle que l’on est. Allez, j’ai hate de t’entendre ;)
      Bisous Manon

Laisser un commentaire