‘*DIY’ Category

Habille tes murs

Voilà désormais plus de trois ans que je suis dans mon appartement… trois ans que j’apporte petit à petit ma touche à cet espace aux grands murs blancs, mais que je crains d’y faire le moindre trou. Cela peut vous paraître stupide, mais dans la mesure où je ne suis que locataire, je n’ose pas. Je n’ose pas peindre, je n’ose pas percer, je n’ose pas faire grand chose, je suis une trouillarde de la location ! Mais lorsque j’ai découvert l’étendue des tableaux présents sur le site Juniqe, je dois vous dire que j’ai été confrontée à un très grand dilemme : craquer au risque de devoir planter des clous ou bien résister et garder mes murs blancs à tout jamais ! J’ai commencé à faire des recherches par typologies : le noir et blanc, les lettres, les chiffres, les animaux, puis par artistes et finalement je ne vous raconte pas le temps que j’ai passé sur le site…

Continuer la lecture ↪

Rendez-vous sur Hellocoton !



Quatre pieds… plein de possibilités

Je ne sais pas si vous connaissez le système TipToe, jeune marque de mobilier française… Au menu sur leur site, des pieds, des plateaux, des meubles déjà assemblés. Vous pouvez choisir uniquement un jeu de pieds et fabriquer avec une ancienne planche qui traîne chez vous, une jolie table basse, un banc coloré ou encore une console. Vous pouvez vous décider pour un jeu de pieds avec un joli plateau et fabriquer le meuble que vous souhaitez en modifiant les couleurs, les formes, les tailles… Pour ma part, j’ai choisi un jeu de quatre pieds : trois jaunes et un bleu. Si vous n’avez pas de plateaux à disposition dans votre grenier ou votre cave, sachez qu’il y en a à tout petit prix dans les grandes enseignes de bricolage. Personnellement, j’ai acheté deux plateaux chez Ikea, au rayon des bonnes affaires. J’ai choisi un plateau blanc laqué en parfait état, de 120 cm de long sur 30 de large, autant dire les dimensions parfaites pour concevoir un banc. J’ai trouvé le même jour un plateau bleu ciel (la couleur est tellement jolie), de dimensions 60 x 60 cm, j’ai tout de suite vu le potentiel pour en faire une petite table basse. Je souhaitais aussi vous montrer qu’avec un même jeu de pieds, vous pouvez réaliser plusieurs meubles et moduler au choix, faire évoluer votre intérieur au gré de vos envies. Et inutile d’être un as du bricolage ! Il suffit de dévisser la partie haute, de glisser votre plateau et de resserrer, en quelques minutes le résultat est garanti. J’adore ce concept des meubles uniques, colorés et modulables…

Continuer la lecture ↪

Rendez-vous sur Hellocoton !



WAK #level 2 (+concours !)

Si vous étiez déjà dans les parages l’année dernière, vous vous souvenez sans doute de ma première expérience avec le tricot : j’avais réalisé un snood à l’aide d’un kit We Are Knitters. Cette année, le challenge est monté d’un niveau, puisque j’ai eu envie de concevoir un pull, oui oui, rien que ça ! Comme la dernière fois, j’ai reçu un joli package avec les pelotes de laine, les aiguilles à tricoter, une aiguille à laine, la petite étiquette à fixer au col, et bien entendu le mode d’emploi ! D’ailleurs en regardant celui-ci à première vue, je vous avoue que j’ai eu quelques appréhensions. Heureusement, en regardant plus en détail et en étudiant le schéma, j’ai rapidement compris la manière de procéder. De plus, il y a tellement de vidéos et de tutos réalisés par WAK que vous ne pouvez pas vous tromper (et même si vous faites des erreurs, vous pouvez toujours défaire et recommencer !).

Continuer la lecture ↪

Rendez-vous sur Hellocoton !



Ancre Noire

Les semaines passent si vite… je voulais vous parler de ce projet plus tôt, mais je n’ai pas vu le mois de décembre arriver. Vous le savez, il me tient à cœur de soutenir les petits créateurs, l’artisanat local et la transmission du savoir-faire. Alors quand j’ai appris qu’un collectif de créateurs normands s’était créé, j’ai été plus qu’honorée qu’on me propose d’en être la marraine. Pour cette première édition, les sept créatrices ont décidé de jeter l’ancre à Dieppe, ma vie natale. Une boutique éphémère a ouvert hier, 44 quai Duquesne, regroupant les créations de ces jeunes filles talentueuses. Vous y trouverez aussi bien de la déco, que des bijoux, des vêtements ou des accessoires. Le vernissage aura lieu ce vendredi 18 décembre, à 18h30.

Continuer la lecture ↪

Rendez-vous sur Hellocoton !



Mini vases #DIY

Jonathan et Jana, les créateurs de Prêt à Créer m’ont contactée il y a quelques temps pour me parler de leur projet : sur leur site, vous trouverez plein de kits DIY, inspirés des dernières tendances déco  (horloge en marbre, lampe baladeuse Mason Jar, petites étagères maisons en bois…). J’ai eu du mal à choisir ce que j’avais envie de réaliser et finalement, j’ai complètement craqué devant les petits vases en bois. J’ai reçu rapidement ma commande, qui comprenait un joli tote bag, trois vases prêts à être customisés, deux tubes de peinture (blanc et cuivré), deux pinceaux, un rouleau de Tesa, un gant pour protéger ma jolie manucure et une notice avec toutes les informations pratiques.

Continuer la lecture ↪

Rendez-vous sur Hellocoton !



De l’amour…

J’aurais tendance à comparer mon histoire avec le tricot à une histoire d’amour…

Tout d’abord le coup de foudre : pour commencer avec We Are Knitters, le site sur lequel j’ai commandé mon snood : les couleurs des pelotes sont toutes plus belles les unes que les autres, les points proposés sont graphiques, beaux, soignés. Je reçois mon colis quelques jours plus tard, la laine est tellement douce, les grosses aiguilles en bois me prouvent que le tricot peut séduire les plus jeunes, qu’il se déride et qu’il peut faire envie à tout âge.

Continuer la lecture ↪

Rendez-vous sur Hellocoton !



Déco, des mots #HC

Je suis toujours en retard pour les Home Challenge… pour être honnête, je m’y prends généralement la veille. Mais cette fois, avec les vacances de Noël, j’avais studieusement préparé mon article. Les images étaient bien en place, le texte commençait par des vœux joyeusement souhaités… et il y a eu ce tragique évènement, cette abomination. J’ai appris la nouvelle mercredi midi, juste avant de retourner travailler. J’ai retenu mes larmes tout l’après-midi et dans le bus en rentrant, j’ai senti que je perdais le contrôle. Arrivée chez moi, je me suis écroulée en larmes. J’ai pleuré comme rarement, d’une intensité incroyable. Je n’avais pas de mots, simplement la gorge nouée, la boule au ventre et le sang glacé. Il m’a fallu un certain temps pour me calmer et arriver à penser à autre chose. A ce moment, j’ai eu besoin de futilité, de légèreté. J’ai regardé une série réconfortante, j’ai eu envie de trouver de belles photos sur Instagram pour m’éloigner de toute cette noirceur. Il n’était pas question d’oublier, de minimiser, de ne pas respecter, mais simplement de chercher le moyen qui me pourrait me permettre de me relever. J’ai eu besoin de trouver une note d’optimisme, quelque chose qui m’apaise et qui me permette de m’endormir, malgré mes yeux bouffis, mon esprit envahi d’images et de pensées épouvantables, terrifiantes.

Hier, nous nous sommes posés la question de la publication de nos articles. Libre à chacun de faire ce qu’il veut, nous avons décidé de respecter la date que nous nous étions fixée et de poster si nous le souhaitions. J’ai longuement réfléchi et cette thématique « Déco, des mots » m’a d’autant plus donné envie de vous écrire, de réécrire un nouveau texte finalement. Les mots sont forts, les mots sont importants. La liberté d’expression a été attaquée et cet acte est inadmissible. Publier cet article n’est qu’une poussière dans l’univers, mais je ne tiens pas à rester dans le silence, la peur au ventre. Il me parait important et nécessaire de continuer, de se relever, plus fort que jamais. Nous sommes tous allés travailler hier, nous y retournons aujourd’hui et nous resterons soudés face à cette tragédie. J’espère ne pas être mal jugée pour avoir repris l’écriture de mon blog si rapidement. J’aspire simplement à vous changer les idées quelques minutes, même si je le répète, ce n’est pas parce que nous libérons nos esprits pendant un instant de la douleur, que nous la négligeons. Elle reste présente, lourde, difficile. Mais j’imagine ne pas être la seule à avoir besoin de cet échappatoire, la seule à être choquée et à ressentir ce besoin de liberté et d’évasion.

Continuer la lecture ↪

Rendez-vous sur Hellocoton !