27.01.18. à la folie… pour la vie

Cet article est sans doute le plus étrange et le plus inattendu de ma part…

Lorsque j’étais enfant, je me rappelle m’être fait trois promesses : ne jamais avoir les cheveux courts ou mi-longs (je les avais alors en bas du dos), faire l’armée (mes trois frères étaient engagés à l’époque et je n’avais qu’une envie, faire la même chose qu’eux) et ne jamais me marier.

Pour le premier point, il n’aura fallu attendre que le CM2 et une coupe sous les épaules, puis la 6ème et un carré bien volumineux, que j’ai vite regretté…! Pour le deuxième, j’ai finalement opté pour l’architecture et j’ai laissé de côté mon envie de rejoindre les forces spéciales ! Et pour le dernier point, j’ai prononcé un grand OUI à la mairie fin janvier…

Nous sommes en couple depuis plus de quinze ans, nous aurions pu prendre le temps d’organiser quelque chose de très travaillé, mais cette vision du mariage ne nous correspondait pas. Nous avons pris la décision de nous marier au mois de décembre et nous souhaitions nous marier en début d’année, autrement dit, vous l’aurez compris, nous avons relevé le challenge d’organiser notre mariage en un peu plus d’un mois !

Quand cette aventure a commencé, je dois bien avouer que je n’y connaissais rien, que ce soit en matière de tradition (ah c’est vrai, il me faut un bouquet !), de références (quelle marque propose des alliances ?) ou de prix (sérieusement 2000€ cette robe ?). Avant de commencer à organiser, je trouvais tout cet univers un peu étrange, je n’arrivais pas à m’imaginer en future mariée… et finalement, quand on s’occupe de son propre mariage, et surtout, comme on en a envie, tout devient tellement amusant !

J’ai choisi cette première photo, peut-être pas tout à fait conventionnelle, prise sur le vif, mais je trouve justement qu’elle nous résume à merveille… nous passons notre temps à rire, à nous jeter des regards complices, à nous esclaffer des mêmes choses sans nous dire un mot, à inventer notre propre langage : on est un peu fou tous les deux et complètement fou l’un de l’autre.

Cet article sera assez long et détaillé, mais égoïstement, je pense que je me ferai un plaisir de le lire et le relire pour me rappeler de toute cette incroyable aventure. Le timing n’était pas prévu non plus, mais finalement cet article sera posté la semaine la plus romantique de l’année, celle de la Saint-Valentin !

 

 . . . . . . . . . . . .  l e s   t e n u es  . . . . . . . . . . . .

J’ai profité d’une journée de congé pour aller faire quelques boutiques à Caen : une première consacrée aux robes de mariée. J’explique mes goûts à la vendeuse, il n’y a finalement qu’une robe qui convient, je l’essaie, elle est magnifique… mais elle coûte 1980€. Je comprends que certaines femmes puissent mettre une telle somme pour cette journée particulière, mais ce n’est pas mon cas.

Je continue, deuxième boutique, tout est ringard, n’ayons pas peur des mots, je me sauve en courant.

Troisième boutique, pas de robe de mariée, uniquement des vêtements de créateurs. Je refuse de mettre mon salaire dans une robe, en revanche, dans un manteau, un pantalon, une chemise, des chaussures, des accessoires, ça demande réflexion même si c’est une petite folie. Me voilà en pantalon doré, longue veste japonisante et Golden Goose aux pieds. Le look est canon, mais je n’ai pas l’air d’une mariée et mon amoureux ne va pas comprendre le second degré.

Dernière boutique, j’essaie une robe bustier-tutu dans un esprit danseuse, très jolie, mais ce n’est pas moi. Je déniche une autre robe, dans un style bohème qui me plaît, mais qui coûte 1500€… je tourne les talons et je commence à chercher sur internet.

J’y passe des heures, je commande une robe French Connection sur Asos, qui finalement me fait ressembler à une étudiante au bal de promo.

Je vous en avais parlé, j’adore les robes Laure de Sagazan, j’ai passé un temps fou sur le site à regarder toutes les collections, les visuels sur Pinterest, les hashtags sur Instagram… De belles inspirations, plein de coups de cœur, malheureusement pas dans mon budget.

Quelques jours plus tard, je passe devant une boutique Les Aubaines et j’ai un déclic en me rappelant avoir vu une robe Mademoiselle R sur le site de La Redoute et sur le blog d’Audrey lors de ma recherche sur le net. Incroyable mais vrai, la robe est là, il n’y a que deux tailles dont la mienne et en plus, la robe est soldée à 29€ ! Je suis avec mon amoureux, il valide la robe, nous prenons au passage un petit pull tout doux qui s’accorde à merveille et nous repartons le coeur soulagé… on a la robe, c’est le plus important !

Si vous avez un petit budget, je vous conseille de regarder également la collection Oui de Sessun.

J’ai fait le choix de mettre peu dans ma robe, mais de miser sur les autres vêtements et les accessoires, que je pourrais facilement remettre.

Nous avons complété la tenue avec une petite blouse en dentelle dénichée chez Sandro et une veste doudou Ba&sh.

Pour les chaussures, j’ai longuement hésité entre les Golden Goose à paillettes, les Converse ou les escarpins Anniel. Finalement, je ne souhaitais pas être en talons, ma robe était soit trop courte, soit trop longue, ça n’allait pas. Il me fallait être à plat, ne pas craindre la pluie, la neige, le froid, être élégante… quel casse-tête ! Finalement j’ai opté pour une paire de Repetto, issue de la collaboration avec Tsumori Chisato.

Pour les bijoux, un long sautoir délicat, une grosse manchette et des boucles d’oreilles qui ont finalement disparu sous ma masse de cheveux !

Pour finaliser la tenue, je souhaitais habiller ma tête. J’avais vu plein de belles couronnes de fleurs ici ou encore ou , mais encore une fois, pas dans mon budget (je pourrai facilement remettre ma veste ou mes bijoux, en revanche, ma couronne, beaucoup moins !). En passant chez Claire’s pour acheter des épingles, je suis tombée sur une délicate couronne, je l’ai prise au cas où, j’ai fait quelques essais une fois rentrée, mon amoureux a validé, c’était réglé.

Vous serez peut-être étonné de constater que Matthieu était là à chaque étape, mais je voulais être jolie pour lui, je voulais que tout lui plaise (cheveux, tenue, chaussures, accessoires), je lui ai tout montré. Certes, il n’a pas eu de surprise le jour J, mais j’étais sûre qu’il aimait tout, et c’était le principal. J’en profite pour le remercier de sa patience incroyable après avoir vu une dizaine de paires de chaussures, d’essais de coiffure, de bijoux, de réception et de renvois de colis.

De son côté, tout a été beaucoup plus simple, dans la mesure où nous avions acheté toute sa tenue l’an dernier pour sa soutenance de thèse (chaussures, cravate, chemise, costume). J’avais d’ailleurs plaisanté en le voyant sortir de la cabine d’essayage en lui disant qu’il ressemblait à un futur marié… comme quoi !

 

. . . . . . . . . . . .  l e   m a q u i l l a g e  . . . . . . . . . . . .

Une étape que je redoutais… Je vous en parle souvent, ma peau m’en fait voir de toutes les couleurs. Je craignais de me faire maquiller le jour J et de mal réagir aux produits, que ça ne me ressemble pas, mais d’un autre côté, j’avais peur de me maquiller seule, comme d’habitude et que l’on voit trop mes imperfections ou que je me mette à briller au bout de 10 minutes avec l’émotion. Comme pour la tenue, j’ai souhaité avoir des bénéfices sur le long terme. Plutôt que de payer un maquillage que je ne porterai qu’une journée, j’ai décidé de prendre une leçon de maquillage, qui me servira toute ma vie.

J’ai rapidement trouvé la solution en pensant à l’équipe de Make my Beauty ! Je suis allée à Paris avant mon mariage et j’ai rencontré l’adorable Nelly qui a été aux petits soins pour moi pendant plus de deux heures.  Nous avons au fur et à mesure identifié mes envies et nous avons créé le maquillage pour le mariage. Mon gros point faible étant le teint, j’ai appris plein d’astuces et j’ai osé le fond de teint pour la première fois de ma vie. Nelly a utilisé une partie de mes propres produits et a complété avec les siens. Elle a noté ces derniers sur une petite fiche et je suis ensuite allée faire un beauty shopping parisien. Certes, il y a le coût de la leçon et le coût des produits, mais je possède désormais du makeup professionnel, que je peux utiliser quotidiennement et pour des années.

Je me suis entraînée plusieurs fois avant le mariage et le jour J, j’avais l’assurance, je ne tremblais pas, je savais quels gestes réaliser et le résultat n’a jamais été aussi joli ! Nelly a pris de mes nouvelles tout au long de ces étapes pour me guider, me rassurer, me conseiller… un amour.

Pour le teint : foundation primer Laura Mercier, fond de teint Synchro Skin Glow Shiseido, secret camouflage Laura Mercier, anticernes Nars, poudre RMS Beauty, blush crème Galénic

Pour les yeux : crème définition sourcils Nars, ombre crème satinée Shiseido, crayon khôl beige Sephora, mascara Volume Chanel

Pour la bouche : laque brillance Sisheido (jour) et rouge à lèvres Estée Lauder (soirée)

 

 . . . . . . . . . . . .  l e s   l i e u x  . . . . . . . . . . . .

Nous nous sommes mariés à la Mairie de Caen en début d’après-midi. Nous avons ensuite choisi d’organiser un vin d’honneur, après une séance photo avec la famille et les amis.

Loin de nous les idées de château ou de réception grandiose. Nous avions un certain nombre d’architectes parmi les invités, j’avais envie de proposer une idée qui sortait de l’ordinaire. C’est tout naturellement que nous avons choisi un bâtiment remarquable et contemporain de Caen : la Bibliothèque Alexis de Tocqueville, réalisée par l’agence OMA. Un lieu extraordinaire, lumineux, spacieux, situé au bord des quais, qui dispose d’un grand espace cafétéria-restaurant. J’avais prévu une visite du bâtiment, mais finalement nous sommes restés à manger des cookies et des petits fours avec nos proches, nous n’avons pas vu le temps passer !

Pour le repas, l’idée a tout de suite été trouvée lorsque l’on s’est posé la question : il se ferait chez Gloriette. Si vous venez à Caen, n’hésitez pas à y passer, toute l’équipe est adorable et elle se fera un plaisir de vous accueillir. Gloriette, c’est un concept store, qui vend des vêtements et des accessoires (Isabel Marant, Nouvel Amour…), de la déco (Aesop, Hay, Skandinavisk…) et qui propose un service de restauration (midi, soir, goûter… les cinnamon rolls sont à tomber !). Les produits sont bio, locaux, tout est fait maison, c’est un régal.

Nous avions également à coeur de laisser le choix du menu à nos invités et de ne rien imposer, ils ont chacun pu choisir entrée, plat, dessert parmi trois possibilités à chaque fois. Nous avons simplement décidé du cocktail servi à l’apéritif, un mélange sans alcool, à base d’épinard, gingembre, pomme, citron, qui était délicieux et qui a fait l’unanimité. J’avais choisi un poulpe snacké-purée de topinambours et un gâteau au chocolat meringué, qui étaient un régal…

 

. . . . . . . . . . . .  l a   d é c o  . . . . . . . . . . . .

Nous avons tout fait nous-mêmes, très simple et très épuré : faire-parts kraft en quatre volets, marque-places dans le même esprit et quelques fleurs sur les tables.

Pour mon bouquet, je suis allée choisir des fleurs qui me plaisaient chez plusieurs fleuristes la veille (anémones, roses blanches, eucalyptus…) et c’est Matthieu qui s’est chargé de tout recouper, assembler, nouer le jour même. Le fait qu’il fasse lui même mon bouquet m’a beaucoup touché. J’ai constaté avec amusement en regardant les photos après coup, que je n’ai pas lâché mon bouquet des mains, même au moment de l’échange des alliances !

Le lancer de bouquet sur les quais à la nuit tombée en sortant de la bibliothèque a également été un moment très amusant. Je trouvais cette idée un peu cliché auparavant et finalement, je me suis éclatée !

Nous avions commandé un joli carnet pour que nos invités puissent noter des petits mots à l’intérieur. Je n’ai pas hésité longtemps pour ce choix, je suis allée directement sur le site de Juniqe pour commander un carnet avec une belle citation.

Si vous vous souvenez, j’avais d’ailleurs choisi mon agenda 2018 rose avec la citation « Mais Oui ! », qui finalement était déjà dans le thème !

Enfin, nous souhaitions offrir un souvenir à nos invités. Nous avions dans un premier temps pensé aux cookies personnalisés à la date de notre mariage, malheureusement les délais étaient trop justes.

Nous sommes allés sur le site Un Beau Jour (plein de bons conseils) et nous avons décidé de faire un cadeau DIY : des bougies personnalisées parfumées à la figue (une odeur que l’on adore, qui nous rappelle nos premières vacances dans les Cyclades).

 

. . . . . . . . . . . .  l e s   i m p ré v u s  . . . . . . . . . . . .

les délais de la mairie pour les rendez-vous

la publication de nos bans que nous n’avons pas vu passer

la réception des récipients pour les bougies la veille du mariage à l’heure du déjeuner (et la réalisation des bougies en urgence)

la réception des alliances la veille du mariage en fin d’après-midi

le rendez-vous chez le coiffeur le matin du mariage qui a duré plus longtemps que prévu (mes cheveux n’étaient pas dans un bon jour !)

les rafales de vent en sortant de chez le coiffeur avec ma couronne

le déjeuner avalé en cinq minutes en rentrant de chez le coiffeur

le maquillage effectué bien plus rapidement que prévu, entre le brossage de dent et le départ pour la mairie

le départ pour la mairie seulement 10 minutes avant l’heure de rendez-vous

l’oubli du bouquet à l’appartement en partant pour la mairie (qui nous a valu un aller-retour digne d’une course poursuite)

la mèche de cheveux sortie à l’arrière de ma couronne dès l’arrivée à la mairie

l’avion d’une de mes amies qui n’a pas décollé (mais mon amie est finalement arrivée pour le vin d’honneur)

la non préparation du discours… nous n’avions pas du tout pensé à cette étape, nous nous sommes retrouvés un peu pris au dépourvu lors du repas. Matthieu a pris la parole, a dit tout ce que j’avais en tête, je me suis retrouvée sans savoir quoi dire. Le lendemain, j’ai pensé à tout les mots que j’aurai pu prononcer, mais je sais qu’au fond, chacun de nos invités le sait déjà.

 

. . . . . . . . . . . .  l e s   r e m e r c i e m e n t s . . . . . . . . . . . .

Vous êtes arrivé(e)s jusqu’ici alors un grand merci d’avoir lu cet article dans son intégralité !

Merci à nos parents pour leur soutien, leur aide, leur contribution, leur amour,

Merci à nos familles d’avoir partagé avec nous ce moment incroyable, plein d’émotions,

Merci à nos amis venus en avion, en train, en voiture, d’avoir fait des kilomètres pour nous rejoindre et être présents à nos côtés,

Merci à Laurent et Vinh pour les photos et à Anthon pour les vidéos,

Merci à Matthieu, de me soutenir chaque jour, dans chacune de mes actions, avec un amour inconditionnel depuis plus de quinze ans,

Merci à la vie de m’avoir offert un tel cadeau : un amoureux extraordinairement amoureux et une famille et des amis en or.

← Article précédent

Article suivant →

26 Commentaires

  1. Quel bel article ! Merci d’avoir partagé tout ça avec nous.
    Je vous souhaite beaucoup de bonheur !

  2. mary lemaire

    quel beau mariage ! dommage qu’ on n ait pas pu venir, tous nos vœux de bonheur!!!! bisous

    • Merci mille fois ! On aurait adoré vous avoir à nos côtés… heureusement que l’on peut partager tous ces bons moments avec les photos et les vidéos !
      Bisous

  3. Tous mes voeux d’un bonheur qui éclaire ces belles photos !

  4. Un très jolie article pour un mariage doux et paisible… loin du cliché du mariage « trop blind blind ».
    Si je devais me marier (et j’espère bientôt), je souhaiterai qu’il soit ainsi. Pour la robe, je serai comme toi…
    Toutes mes félicitation!

    • Merci beaucoup Lucie. Je suis ravie que tu aies aimé mon article.
      Je te souhaite un beau futur mariage alors !!
      Bisous

  5. C’est avec un grand plaisir que nous avons lu le récit de votre mariage – tant de fraîcheur, de naturel et de sincérité ! Le mariage est devenu un tel commerce qui ne laisse peu de place à une spontanité.
    Vous étiez magnifique ! C’est une belle idée de prendre un cours de maquillage, valable pour toujours
    Tous nos vœux et gardez toujours ce joli sourire

    • Merci pour tous ces compliments, qui me touchent beaucoup. Je suis vraiment contente d’avoir réussi à faire passer ce message. Il est vrai que la spontanéité est un élément important à conserver. Les mariages sont souvent tellement préparés, sur des mois et des mois, voire des années, qu’ils manquent parfois un peu de fraîcheur.
      Merci encore et à bientôt !

  6. Juliette L

    Quel beau mariage !
    je vous souhaite beaucoup de bonheur à tous les deux.

  7. Florence

    Merci pour cet article et tous ces détails ! Je me marie le 6 octobre prochain et malgré que l’on souhaite faire simple on se laisse très vite emporter par tout ce que l’on voit un peu partout et votre article me remet les pieds sur terre tout en me transmettant tellement d’émotions que cela ne fait confirmer qu’il faut avant tout s’ecouter et que cela peut être magnifique tout en étant simple ! Le bonheur d’etre réuni fait énormément.
    Merci et tous mes vœux de bonheur !!!

    • Je comprends tout à fait ce que tu veux dire, pris dans l’élan, on peut perdre la notion des choses, de l’argent et se dire que l’on va mettre beaucoup dans telle ou telle partie, mais je pense que ce sont toutes les références que nous voyons qui nous font perdre la réalité. Il faut savoir redescendre un petit peu, se poser les bonnes questions et surtout, savoir ce que l’on veut pour ne pas se laisser influencer… sinon ça peut aller vite !
      Je te souhaite plein de belles choses pour la préparation de ton mariage, je suis sûre que tu y prendras beaucoup de plaisir.
      A bientôt !

  8. Un très beau mariage simple et qui respire l’amour,très inspirant! Et bien sûr tout mes félicitations !

    Bisous !

  9. Félicitations aux jeunes marié :-) Merci d’avoir partagé ces quelques jolies photos et beaux moments avec nous. Tout de bon.

  10. Bravo, bravo, bravo !!! Le mariage n’a jamais été un de mes rêves mais plus le temps passe et plus je me dis pourquoi pas. Par contre s’il y a bien une chose qui me rebute c’est la préparation et les coûts que cela engendre. Tu es la preuve qu’il est possible d’organiser un beau mariage sans pression et en ne gardant que l’essentiel : s’unir à sa moitié et être entouré des gens qu’on aime. Félicitations à vous 2 !

    • Mille mercis Aurélie, je suis très heureuse de lire ton message et d’avoir réussi à transmettre notre vision du mariage :)
      Je partage ton point de vue sur l’organisation et la question du budget. Finalement, le plus important c’est de respecter ses envies !
      Bises

  11. Mais bravo Géraldine, je ne pensais pas découvrir un article aussi intime en ouvrant ton blog
    Tu m’as épaté, bravo du choix de cette robe ravissante et à un prix si doux, bravo d’avoir été aussi rapide à réaliser un aussi joli mariage
    Bravo les amoureux
    Je vous embrasse

  12. Félicitations Géraldine !!! ♥
    Ça t’étonne si je te dis que j’ai deviné que quelque chose se tramait quand tu as parlé de mariage ? :) J’ai tout de suite su que c’était pour toi et par pour une amie !
    En tout cas, c’est une très belle nouvelle et c’est vrai qu’en « vieillissant », le mariage prend une autre image que lorsque l’on était enfant (et comme toi, je n’avais pas DU TOUT envie de me marier avant, ce qui a radicalement changé maintenant ^^).
    Je te souhaite plein de bonheur !

    Manon

    • Merci beaucoup Manon… oh c’était si difficile de garder le secret ! Je me doutais que certaines comprendraient :)
      C’est amusant de voir à quel point on peut changer avec les années, mais c’est normal, on évolue, on se nourrit, on grandit !
      J’espère que tu pourras réaliser le mariage de tes rêves :)
      A bientôt, bises.

  13. Félicitations! tout cela est plein de fraîcheur que je vous souhaite de conserver longtemps!

Laisser un commentaire