Skateboarding is so cool

Je ne crois pas avoir déjà abordé le sujet par ici, mais il y a bien longtemps (environ 15 ans !) je faisais un peu de skateboard… je n’allais pas sur les rampes, je ne faisais pas de figures (ou si peu), je l’utilisais juste comme ça, pour me déplacer, parce que je trouvais ça si cool… comme le roller, j’ai arrêté d’en faire après le lycée, mais ça ne m’a pas empêché de continuer à aimer les sports de glisse. Je suis une dingue de snowboard, je faisais beaucoup de bodyboard quand j’étais petite et je me suis un peu essayée à la planche à voile, au surf ou encore au paddle.

Je vous en parlerai dans un prochain article, mais j’ai récemment eu la chance de recevoir un skateboard. Pas un modèle comme j’en avais eu à l’époque, mais une planche plus courte, plus étroite. Je l’ai d’abord essayé dans mon appartement, en me tenant au mur, pas très téméraire… et je me suis dit que ça ne me ressemblait pas. J’ai sauté dans ma voiture, je suis partie en direction de la plage, j’ai posé mon skate sur la piste cyclable et j’y suis allée. Franco. J’étais un peu déséquilibrée sur les premiers mètres, puis l’assurance est venue, ou revenue. J’ai passé plus de deux heures à déambuler le long de la plage, à regarder la mer et à ressentir cette incroyable sensation de liberté que seuls les sports de glisse peuvent nous procurer. Physiquement, je n’ai rien ressenti de particulier dans les jambes, à part quelques fourmillements de peur au tout début, mais le lendemain, j’avais de belles courbatures dans la jambe arrière au niveau du mollet et de l’adducteur, ainsi que de belles ampoules sous le pied. Mais peu importe, comparé au bonheur ressenti, cela en valait largement la peine. Cette balade sur la plage a été libératrice, quel bonheur de se laisser porter, en écoutant sa musique préférée le long des plages. J’avais oublié cette sensation de glisse et de liberté, je suis redevenue une enfant sur son jouet ! Autant vous dire que j’y suis retournée plusieurs fois depuis et que je compte bien m’améliorer. J’aime cet univers, j’avais envie de partager avec vous cette expérience et ces quelques images qui m’inspirent et qui nous montrent que oui, le skate, c’est aussi pour les filles. Et qu’il n’y a pas d’âge pour s’y mettre finalement.

Pour l’occasion, j’ai ressorti une petite photo d’époque, prise à Moliets, dans les Landes l’été de mes 15 ans !

Comme d’habitude, si vous souhaitez voir davantage de photos, n’hésitez pas à aller faire un tour sur mon Pinterest ! Bonne journée.

← Article précédent

Article suivant →

8 Commentaires

  1. Aaaah, je dois dire que l’idée de me retrouver sur une planche m’a toujours fait réver. Mais je sais pas pourquoi, je m’en suis toujours empéché, et beaucoup peur de ne pas attraper l’équilibre et de me toler sytématiquement aussi ^^.
    Maintenant j’ai 27ans et j’admire toujours autant, en voyant passer des « jeunes » sur leurs planches.

    • Il faut te lancer, tu es encore une petite jeune à 27 ans ^^
      Tout est une question d’équilibre… j’ai été habitué à tenir sur une planche à voile, un snowboard ou des rollers, donc je pense que j’ai une bonne base, mais si tu as peut te tomber, mieux vaut privilégier un longboard, plus stable ;)
      A bientôt

  2. hehe j’en ai fait a barcelone le weekend dernier, c’est la grande tendance, j adore!!

    • J’ai vu tes photos, ça avait l’air trop cool ! J’en ai croisé également sur la plage qui faisait du longboard, version paddle avec une sorte de « rame » comme toi !
      bisous

  3. tes photos d’inspirations sont vraiment canon
    j’adore
    gros gros bisous

  4. L’univers du skate est fascinant, je crois que j’aurai vraiment aimé en faire plus jeune… peut être car je trouvais le style très cool mais aussi pour cette sensation dont tu parles, ça doit être dingue.

    • Il n’est pas trop tard ;)
      Ça vaut le coup de s’y mettre… comme toi j’adore cet univers, et plus jeune, j’en pinçais pour les skateurs, ahah !!
      Bisous

Les commentaires sont fermés pour cet article.